Stress Analysis

Déformation de stator en mode oscillation fondamentale

Déformation de stator en mode oscillation fondamentale

Le résolveur de contraintes peut résoudre des contraintes statiques en 2 ou 3 dimensions. On observe parmi les résultats des déformations, des tensions et des contraintes.

En 3 dimensions, il peut également être utilisé pour calculer les modes naturels de la structure, à savoir, les valeurs propres et vecteurs propres.

L’analyse des contraintes en 3D peut analyser des matériaux isotropes et anisotropes (orthotropes) et entièrement anisotropes. Elle s’appuie sur les propriétés de matériaux suivantes :

• Module de Young
• Coefficient de Poisson
• Module de cisaillement
• Matrice d’élasticité (matériaux entièrement anisotropes)
• Coefficients de dilatation thermique (contraintes statiques uniquement)
• Intégrales de dilatation générale (contraintes statiques uniquement)
• Densité (contraintes statiques uniquement)

Les propriétés de matériaux peuvent être spécifiées sous forme de valeurs numériques ou expressions. Par exemple, les coefficients de dilatation thermique pourront être fonctions de la température ou de la position.

Stator de moteur SRM en mode oscillation fondamentale

Stator de moteur SRM en mode oscillation fondamentale

Dans le résolveur 3d Static Stress, des contraintes et forces extérieures pourront être appliquées à l’échelle globale ou sous forme de conditions limites sur les surfaces du modèle. Les forces disponibles sont :

• la pression, une force perpendiculaire à la surface, et
• la traction, une force pouvant aller dans toute direction.

Les contraintes disponibles sont :
• fixes :
– fixes dans les 3 directions ;
– fixes dans les sens tangentiels ;
– fixes dans le sens normal par rapport à la surface ;
• un déplacement normal défini ;
• un déplacement défini dans les 3 directions ;
• dilatation thermique, avec valeurs de référence et température d’exploitation, qui pourront être importées de l’analyse thermique, et
• dilatation générale, qui pourra être utilisée pour modéliser les effets piézoélectriques, d’électrostriction et de magnétostriction, avec les intégrales de dilatation exprimées sous forme de fonctions de vecteurs de champs électriques ou magnétiques importés de l’analyse électromagnétique.

En savoir plus

On relève parmi les applications :

  • Moteurs
  • Générateurs
  • Dispositifs à particules chargées
  • Freins électromagnétiques
  • Actionneurs
  • Transducteurs
  • Transformateurs
  • Aimants
  • Blindages