Parallèle

Dès sa première version, Opera a été conçu avec un certain nombre de caractéristiques de performances et d’efficacité. Il a été élaboré de manière à maximiser sa vitesse de fonctionnement sur les premiers ordinateurs, alors qu’il était restreint par leurs ressources limitées. Ces ordinateurs avaient tendance à apporter des améliorations de performances grâce aux améliorations apportées aux fréquences d’horloge des processeurs au fil des années. Ces derniers temps, compte tenu de l’évolution du paysage informatique, Opera s’est adapté. Les ressources informatiques modernes sont constituées de plusieurs processeurs, chacune d’elles étant constituée d’un certain nombre de noyaux. Une accélération considérable en matière de prototypage virtuel peut être atteinte en utilisant cet énorme pouvoir à portée de main.

Les modules de résolveur sous Opera 3D peuvent partager des mémoires multinoyaux en parallèle. Les performances relatives dépendent de nombreux facteurs. Certains aspects d’une solution sont intrinsèquement évolutifs sur le plan linéaire. Cela comprend, par exemple, les calculs de champ de bobine. D’autres aspects ne peuvent être effectués en sécurisant les fils d’exécution lorsqu’ils sont exécutés en série.

Les chiffres de performances usuelles figurent dans une étude de cas plus exhaustive accessible ici.

En savoir plus

Veuillez nous contacter pour obtenir de plus amples renseignements sur Opera